Subvention du solaire en Afrique

Subvention du solaire en Afrique

Face aux effets dévastateurs des émissions de CO2 sur le climat et sur l’environnement, et compte tenu du fort accroissement de leurs besoins énergétiques, de nombreux pays africains montrent une volonté de développer l’activité de génération d’énergies renouvelables.

Des subventions pour une transition énergétique

Afin de permettre la naissance, l’accroissement puis la pérennité de ce nouveau marché, les gouvernements de plusieurs pays ont instauré des politiques de subvention concernant les énergies renouvelables. L’Algérie, le Kenya, l’Afrique du Sud, et plus récemment l’Egypte et le Ghana font partie des nombreux pays ayant déjà instauré un système de Feed-in Tariff subventionnant l’électricité produite par des centrales solaires.

Dans ce marché si spécifique du photovoltaïque, une politique de subvention a plusieurs avantages : Cela permet d’assurer une stabilité des revenus généré par une installation solaire sur le long terme. Les entreprises locales et étrangères peuvent alors développer des projets conséquents. Les revenus des centrales solaires, une fois sélectionnés pour le Feed-in Tariff, sont assurés contractuellement, en général sur 20 ou 25 ans. La forte exposition solaire de la majorité du continent africain offrant un gros potentiel de génération d’électricité (et par conséquent une rentabilité très élevée), les garanties apportées par les politiques de subvention devraient être l’élément qui manquait aux investisseurs pour financer les projets en Afrique.

Chronique sur les subventions dans le solaire en Afrique

Pour en savoir plus sur les différents marchés nationaux et les systèmes de subvention, MilkTheSun va publier un article par semaine (tous les mardis) jusqu’à la fin de l’année, proposant une analyse du marché national et du Feed-in Tariff des pays africain ayant lancé une politique de subvention. Nous analyserons également les atouts et les risques quant au développement de projets photovoltaïques. Enfin, nous décrypterons les objectifs fixés par le gouvernement, et les avancées déjà effectuées. Premier article dès demain, nous parlerons du marché égyptien!

Afin de ne pas manquer nos prochaines publications, restez en contact grâce à notre compte twitter!

Charles Ravot

Milk The Sun Assistant Country Manager Africa