Marché du PV en Italie : retour sur SolarExpo 2015 à Milan

Marché du PV en Italie : retour sur SolarExpo 2015 à Milan

Solarexpo, l’événement annuel des énergies renouvelables, a été organisé cette année à Milan du 8 au 10 avril 2015. Après 16 éditions, ce SolarExpo constituait la principale opportunité d’évaluer le marché photovoltaïque italien suite aux mesures prises par le gouvernement de réduire les tarifs d’achat et aux diverses mesures ayant frappé le marché photovoltaïque italien de plein fouet. Près de 10 100 visiteurs ont participé aux débats, ateliers et conférences, et bien que la taille du salon SolarExpo ait nettement diminué depuis l’ « âge d’or du PV italien », de nombreux acteurs du secteur espèrent malgré tout un rebond rapide du marché solaire en Italie. 

SolarExpo, rendez-vous incontournable du solaire

SolarExpo est le rendez-vous annuel de l’industrie « verte » en Italie. Pendant 3 jours, l’événement a rassemblé des acteurs du photovoltaïque venus de 56 pays. Nouvelles technologies, un agenda riche en workshops et conférences (plus de 300 intervenants cette année), SolarExpo donne également aux entreprises présentes la possibilité de s’entretenir avec les autorités en charge de l’énergie. Ce salon porte avant tout sur l’énergie solaire, mais a également été élargi à des thèmes comme la mobilité durable, les smart grids et leur utilisation domestique. Concernant l’industrie photovoltaïque, cet événement constitue un moyen de surmonter les difficultés résultant des politiques de régulation défavorables au renouvellement du marché. Après l’édition de l’an dernier, alors que le nombre de nouvelles installations PV était en chute libre et que de nombreux acteurs du marché étaient contraints de mettre fin à leur activité, les industriels du secteurs semblent à nouveau croire en un renouveau de l’industrie photovoltaïque en Italie.

Au cours des dernières années, le marché du photovoltaïque italien a souffert d’une régulation qui a miné toute l’industrie du solaire : les subventions pour les nouvelles installations ont été stoppés, les tarifs d’achat ont été réduits avec application rétroactive („spalma-incentivi“) et les centrales PV sont désormais assujetties à l’impôt foncier (IMU). De nombreux acteurs du secteur parlent de ces réformes comme d’un véritable tremblement de terre pour le secteur, engendrant une perte de crédibilité du marché italien. Un an plus tard, plus de 250 entreprises et 10 100 acteurs du secteur étaient malgré tout présents et soucieux de trouver  des solutions alternatives afin de faire de l’Italie un pays pionner du photovoltaïque, en installant des MW de photovoltaïque sans l’aide des subventions. Malgré ces mesures défavorables, en 2014 ce sont plus de 400 MW qui ont été installés en Italie, preuve que le marché italien est toujours en activité et capable de résister aux décisions prises par les autorités italiennes de régulation. Récemment, l’Agence Internationale de l’Énergie a placé l’Italie  a la première place des pays producteurs d’énergie photovoltaïque (suivie par la Grèce et l’Allemagne – 2014 Snapshot of Global PV Markets), avec 7,9% de la demande annuelle d’électricité.

Comment réagit le marché photovoltaïque italien à la crise du secteur ?

Selon eLeMeNS, une entreprise de conseil indépendante spécialisée dans le secteur de l’énergie, l’Italie devrait compter environ 10 GW de photovoltaïque installé dans les 5 prochaines années. Lors de SolarExpo, la plupart des présentations concernaient la régulation pour la qualification de centrales solaires comme étant de l’autoconsommation. Une installation dédiée à l’autoconsommation permet en effet une déduction fiscale de 50% du prix de celle-ci, ainsi qu’une réduction de 75% sur le matériel, des mesures qui devraient permettre de stimuler le marché du solaire photovoltaïque italien.

Selon Luca Zingale, directeur scientifique de SolarExpo, les prochaines années seront le théâtre d’une révolution du secteur. Il est cependant difficile d’estimer l’ampleur du développement du solaire en Italie. Lors de SolarExpo, les acteurs du secteur remettaient moins en question les politiques de soutien au marché que la stabilité de la régulation mise en place. Seule une communication transparente entre les acteurs du photovoltaïque et les autorités italiennes permettront au marché photovoltaïque de briller à nouveau.

Coline Jégoux

Country Manager France @Milk the Sun, Berlin

No Comments

Leave a Comment

Hier Kommentar schreiben!


Vendez vos installations phtovoltaiques